LIBRES ÉCHANGES

histoire Amateur posté le lundi 11 mai 2015 par Roxy Piche

Mais il m’arrive de le faire sous une porte cochère, dans la voiture, dans la nature… Tous les endroits où l’on risque d’être éventuellement surpris me mettent en état d’excitation immédiate. Etre prise à un endroit où cela ne se fait pas, me fait jouir encore plus fort. Ca va de pair avec ma nature exhibitionniste. Au mois de Juillet, nous avons fait la connaissance d’un couple très charmant sur la plage naturiste des Lecques. Ils étaient plus jeunes que nous. Magali, âgée de 26 ans, était une jolie petite blonde aux yeux bleus avec un corps menu et une poitrine d’adolescente à peine formée. Alain la trouvait très à son goût avec ses ses jolies fesses rondes. Il flashait encore plus sur son sexe blond et duveteux, qui ne cachait rien des lèvres gonflées et du sillon rose de sa fente. J’en aurais été presque jalouse… Le mari de Magali. Etienne n’était pas mal non plus, ce beau brun aux épaules carrées était pourvu d’une virilité qui pouvait difficilement passer inaperçue. Ils venaient s’installer près de nous et je ne pouvais pas rater les regards soutenus qu’Etienne jetait sur mes seins. Nous avons fini par sympathiser, et un soir, nous sommes allés prendre un verre ensemble sur le petit port de la Madrague, à côté des Lecques. Nous y sommes également restés pour dîner avant de terminer notre soirée dans une boite de nuit. J’étais passée me changer et je portais une robe noire courte et très sexy avec, par-dessous, un minuscule string ficelle, sans soutien-gorge sur un décolleté largement échancré. Nous avions déjà eu. Alain et moi, plusieurs expériences échangistes et ce couple nous plaisait beaucoup. En fait, ils attendaient la même chose que nous. Lorsque je me suis retrouvée dans les bras d’Etienne, pour un slow langoureux, il a pris les devants, me faisant déjà une proposition très directe d’amour à quatre. Devant ma réaction plus que positive, il m’a murmuré : « Tu as des seins qui m’excitent comme fou. » J’étais toute mouillée entre mes cuisses en quittant la boite de nuit. Nous sommes allés dans notre petit studio et nous nous sommes…