APPELS OBSCÈNES

histoire Amateur posté le samedi 15 juin 2013 par Maudite

Certaines exigences sont plus faciles à réaliser que d’autres. Certaines requêtes demandent un moindre effort. Comme le fait d’être contrainte à réaliser des appels téléphoniques osés à répétition… Et ce soir j’ai croisé l’Indécent sur IRC. - J’aimerais que tu appelles un gars pour le vider. - Ben si c’est c’que vous souhaitez m’sieur… - Tu me ferais plaisir. - Okay ! - Ça me fait bander ! - Mais j’sais pas c’qui l’fait flipper, moi, ce gars-là… - Parle-lui doucement. Je te donne le numéro. - Okay ! - Et sois gentille. - Oui m’sieur. C’est un peu mal à l’aise et la voix chevrotante que j’appelle le monsieur en question. Il me demande de me décrire physiquement. Au son de sa voix, je devine qu’il tient son sexe et qu’il n’attend que ça pour éjaculer. Je me racle la gorge pour me donner une certaine assurance. Je parle lentement et d’une voix feutrée : - Je fais 1m70 pour 52kg. J’ai les cheveux bruns, longs qui me cascadent jusqu’à la taille. J’ai les yeux bruns aussi, un peu vicieux… Ma bouche et ma langue sont mes complices cochonnes ! J’ai des nichons ultra fermes, du 85C, avec de tout petits mamelons sensibles. Ma chatte est complètement épilée et j’ai un fameux petit cul, toujours partant pour la sodo - Allez ! Achève-le maintenant, vite ! Magne-toi, j’ai du boulot pour toi. Deux minutes ! Wow ! Mission accomplie ! -T’es mouillée ? - Oui. C’est toujours excitant d’entendre quelqu’un jouir, d’entendre sa respiration saccadée, son souffle haletant, de l’entendre râler, et ce, peu importe qui c’est. :) - Okay, maintenant on va s’amuser à faire éjaculer du mec. Toi, tu viens avec moi et tu feras que les encourager à se branler. Tu appelles ce Jefferson et tu te gardes humide… Alors commence un petit tour de baise téléphonique ! - Bonsoir Jefferson, t’aimerais que je te suce ? Alors imagine que j’suis là, penchée au-dessus de ta queue, je passe ma langue doucement sur ton gland et je la laisse glisser tout le long de ta queue. Je viens lécher tes testicules puis je remonte et j’enfonce ta queue en entier dans ma bouche. Tu peux sentir mes lèvres qui montent et qui descendent tout le long de ta queue…