Histoire x

Histoire x

BAL À BONNIEUX 1

Étiquettes : Uncategorized No comments

Cela ne faisait que quelques mois que j’étais installée à Bonnieux et il était nécessaire de me faire connaître, de me mêler le plus possible à la vie du village… Bien que cela ne m’enthousiasma pas beaucoup, j’étais de toutes les cérémonies, de toutes les inaugurations, de toutes les festivités, même les plus modestes… Aussi lorsqu’à la fin septembre, eut lieu la fête votive du village, je ne pouvais raisonnablement ne pas y aller… Je fis donc un passage au village l’après-midi, suffisamment long pour que l’on ait le temps de m’y remarquer, mais pas trop cependant, afin que l’on suppose que j’avais déjà pas mal de travail (ce qui hélas, n’était pas encore vraiment le cas…). Le soir avait lieu un bal et je m’y rendis aussi. Je n’avais l’intention d’y faire qu’un bref passage mais j’y rencontrai quelques personnes que je connaissais ; nous discutâmes, on m’offrit à boire, certains m’invitèrent à danser, et je ne tardai pas à me rendre compte que ma présence avait l’air d’être appréciée. J’avais déjà bu trois verres, quand Nicolas et Armand, m’abordèrent. Je les connaissais vaguement car ils étaient tous deux, fils de patients qui m’avaient fait confiance et appelée dès mon installation. Pourtant leurs parents étaient des agriculteurs, essentiellement maraîchers de la vallée, et ce n’était pas les plus empressés à accorder leur confiance à une nouvelle venue… Une raison de plus pour me montrer aimable. D’ailleurs, je n’eus pas à me forcer car Nicolas et Armand se montrèrent charmants. Ils plaisantèrent, me firent nombre de compliments, m’invitèrent à danser et insistèrent, eux aussi, pour m’offrir plusieurs verres… Bien sûr cela me rendait très gaie, mais peu habituée à boire de la sorte, je ne tardai pas à avoir la tête qui tourne ! Ils s’en amusèrent un peu. Nicolas qui était bien meilleur danseur que l’autre finit de m’achever en m’invitant à danser trois tangos à la suite. – Oh… Je ne tiens plus debout ! Il… Il faut que je rentre, lui dis-je en me cramponnant presque à lui. Il rit et me dit : – Oui en effet… J’ai l’impression que ça tourne. On va vous ramener. – Non… Je vous remercie, ce n’est pas la peine.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens