Histoire x

Histoire x

BAL À BONNIEUX 2

Étiquettes : Uncategorized No comments

Lorsque Nicolas se poussa de devant moi, la première chose que je vis, fut le sexe d’Armand planté entre mes cuisses. Ce fut un choc car il était encore plus épais que ce que j’imaginais et je sentis un orgasme fulgurant, soudain me submerger. J’eus beau vouloir y résister, rien n’y fit, tout mon corps se mis à trembler, tandis que mon ventre et mes cuisses étaient pris de contractions et de relâchement successifs. Mon orifice vaginal faisait de même et Armand en profita. Prenant appui sur ses bras tendus, il s’arc-bouta et profita d’une phase de relâchement pour se planter profondément en moi. Je me sentis si dilatée, si forcée, si profondément pénétrée que je poussai un râle de bête et encerclai de mes bras le torse d’Armand. Tout mon corps vibra au contact du sien et je jouis en chialant. Je ne sais pas pourquoi mais je ne m’étais pas sentie aussi bouleversée depuis longtemps et je m’entendis lui dire à l’oreille en sanglotant : – Ah ta queue ! Ta queue ! Elle me rend folle. Ce n’est pas possible. Et je m’interrompis car un nouvel orgasme montait en moi, si violent qu’il m’empêchait de parler. Je ne comprenais pas pourquoi je jouissais si vite et si fort. Oui bien sûr il avait un sexe épais, mais j’en avais connu d’autres qui ne m’avaient pas fait cet effet. Il n’avait même pas pu m’exciter par son endurance puisque j’avais joui quasiment avant même qu’il n’amorce réellement un va-et-vient. Qui plus est, quelques minutes plus tôt je le trouvais vraiment moche et peu attirant. Mon opinion n’avait pas changé à son sujet mais je réalisai soudain que c’était peut-être là la cause de ce plaisir violent tout autant qu’innatendu. La honte que j’éprouvais à savoir que j’allais aimer le gros sexe de ce type moche et bedonnant, avait curieusement amplifié mon plaisir ! Et je me souvins alors que j’avais déjà ressenti d’intenses orgasmes dans des situations semblables. Celà m’avait paru curieux mais je ne m’étais pas interrogée davantage. Mais là, avec Armand, l’explication venait de s’imposer à moi ! Je n’avais pas su pourquoi j’avais parfois joui si fort avec des hommes pour lesquels je n’éprouvais aucune attirance. Je n’avais même pas cherché à savoir.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens