LE BEAU MÉLIO

histoire Jeune posté le mardi 2 septembre 2014 par Amateur Libertin

L’histoire que je vais vous raconter est vraie, elle s’est déroulée dans le sud ouest de la France il y a deux ans. Mon ancien copain, Mélio était âgée de 19 ans. Nous nous étions connus sur Internet par le biais des chats. Nous avons longuement chatté sur le net et après de longs mois de discussions, nous avons franchi le cap et nous nous sommes rencontrés. Je m’en souviendrai toujours, c’était sur l’esplanade du bord de mer, on s’était fixé un point de rendez-vous. Quand je l’ai vu arriver, j’ai craqué tout de suite. Il était petit 1m70, 60kg, un peu rond, un jeune mec comme je les aime, les yeux marrons avec une teinte de vert et les cheveux châtains foncés. Nous avons passé l’après-midi ensemble à discuter et à la fin de la journée, je n’ai pas pu résister, je l’ai embrassé. Il s’est laissé faire et nous décidions de nous retrouver le lendemain. Le lendemain, c’est là où les choses sérieuses ont commencé ! Assis sur un banc au bord de la mer, je l’ai embrassé tendrement et j’ai commencé à le caresser et il ne disait toujours rien. J’ai commencé par passer mes mains sous son pull et je me suis aperçu qu’il avait quand même des pectoraux assez saillants même si ceux-ci étaient un peu enveloppés de chair grassouillette. Pour que personne ne voit ce que je faisais, j’ai mis mon blouson sur lui et j’ai pu continuer mon petit jeu de découverte. J’ai décidé de passer aux choses sérieuses, j’ai commencé à lui caresser les jambes, je remontais de plus en plus haut, j’en profitai pour lui caresser la braguette. Je suis arrivé à son entrejambe et là par chance, il a écarté les jambes. Il ne disait toujours rien et avait l’air d’apprécier le fait de ce faire toucher en public, j’ai avancé mes mains et j’ai commencé à le caresser franco. Il portait un caleçon, quand j’ai commencé à le caresser, je sentais déjà sa bite toute dressée. J’ai commencé un petit massage sur la braguette qui n’a pas tardé à lui faire du bien. Par la suite, j’ai commencé à rentrer ma main dans son caleçon, c’était magnifique, chaud et raide, il avait le sexe rasé…