BÉNÉ ET LE RETRAITÉ 1

histoire Amateur posté le vendredi 11 janvier 2013 par Pierre Favric

Au fil de nos aventures assez débridées, Bénédicte a pris un véritable goût à nos jeux érotiques, et particulièrement au fait de se laisser exhiber par moi devant des spectateurs de hasard. Je sentais bien, au fur et à mesure que nous avions l’occasion de pratiquer notre jeu favori, qu’elle acceptait de plus en plus librement de se laisser toucher et caresser si notre partenaire du moment lui convenait, que d’elle-même elle prenait quelques initiatives qui me surprenaient parfois. À deux occasions déjà, nous avions fait l’amour avec un complice, un de mes amis et un de ses anciens soupirants. Elle y avait pris beaucoup de plaisir, aussi je ne fus qu’à moitié surpris lorsque, un jour où je lui demandais de me raconter un des fantasmes qu’elle aimerait réaliser, elle me dit son désir d’être présentée par moi à un petit vieux bien propre et entreprenant. Pour plus de facilité, j’ai laissé un message sur un réseau de rencontre bien connu, et je vous garantis que nombreuses ont été les réponses à notre annonce ainsi libellée : Couple 36 39 ans bonne éducation, bon milieu, cherche la complicité d’un homme mûr, retraité et seul, pouvant recevoir, pour présentation de Madame et jeux érotiques sans contrainte ni vulgarité. Discrétion, courtoisie, savoir-vivre et hygiène irréprochable exigée. Champagne apprécié. Monsieur ni homo ni bi. Madame 36 ans très jolie brune, 1. 68m. superbe poitrine, féminine, sexy et sensuelle. Téléphone indispensable pour première rencontre rapide. Parmi les messages reçus, celui que nous avons, d’un commun accord, sélectionné, et qui s’est révélé être le bon, nous disait en substance : Monsieur retraité 68 ans, ancien ingénieur, veuf et trop solitaire, encore très vert, très soigné, doux, attentionné et courtois, serait très heureux de vous rencontrer et vous recevoir dans cadre agréable. Je souhaite que mon profil réponde à votre attente, et espère beaucoup une réponse de votre part. J’ai fixé seul un premier rendez-vous, Bénédicte ayant confiance en mon choix et préférant une véritable première présentation. Elle voulait être surprise, docile et soumise, prévenue au dernier moment. Nous nous sommes rencontrés à la terrasse d’un café. Gérard, assez bel homme pour autant que je puisse en juger, était plutôt soigné, assez décontracté, souriant bien qu’un peu tendu, et fort bien élevé…