LA BOUCHE DE FIDOR

histoire Gay posté le lundi 5 mai 2014 par Joseph Hash

Nous sommes trois amis, trois inséparables. Nous nous connaissons depuis la fac. Je suis Orville, j’ai 30 et je suis architecte, je fais 1m90, blond, yeux bleus très sportif. Ensuite il y a Tristan, 30 ans aussi, 1m65, hyper mignon et musclé, brun et les yeux bruns. Lui il fait radiologue. Le dernier c’est Spartan, 1m80, noir et yeux noirs. Il est africain d’origine. Il a un magnifique corps imberbe et musclé et une énorme énorme bite de 30cm avec de très grosses boules. Spartan est souvent malheureux en amour, car aucune fille ne peut prendre son jouet donc il se branle beaucoup mais pour les fellations, elles ne peuvent qu’en prendre juste un petit bout. Spartan fait prof à la fac, il enseigne le droit. Nous avons gardé un rituel, afin de nous retrouver au moins une fois la semaine et de garder contact. Nous nous rendons toujours jouer au foot les jeudis, ensuite on va au petit bistrot du coin pour y boire un coup. Nous sommes tous hétéros, mais en fait toujours en quête de sensations fortes ou différentes. Ce soir nous sommes seuls sur le terrain, nous nous amusons beaucoup tout en rigolant un bon coup. Après la partie, nous nous rendons tous sous la douche au vestiaire, il y a déjà un mec sous la douche, il est magnifique. Je n’ai avant jamais ressenti une attraction aussi forte pour un mec. Il est d’une beauté incroyable, presque féline. Sa peau blanche et ses lèvres… Elles sont splendides. Il est sous la douche, je remarque aussi que Tristan et Spartan le regardent aussi ce splendide mec. Il nous sourit, nous salue et continue à se laver. Il est parfait, comme jamais je n’ai vu. En fait, il est mon idéal masculin. Mon pieu durcit juste à le voir se laver. Tristan et Spartan durcissent à leur tour. Le splendide a une magnifique bite, incroyablement appétissante et un joli cul parfait en tous points. Nous sommes tous très près les uns des autres. Le mec s’approche de nous et s’agenouille. Nous reculons jusqu’au mur de la douche. Il fonce et agrippe la bite de Tristan qui est à gauche, moi au centre et Spartan à sa droite. Il s’empare donc de leur bite, ouvre la bouche et engouffre la mienne…