Histoire x

Histoire x

CARNAVAL – JOUR 5

Étiquettes : Uncategorized No comments

Nous sommes un couple bien liberal, ma femme et moi. Depuis quelques temps, je développe même un goût prononcé pour son exhibitionnisme et ses plaisirs sexuelles exagérés. Nous réalisons tous ses fantasmes avec bonheur et complicité. J’aime que les gens se retournent sur son passage. J’aime qu’elle soit vêtue sexy. Ma femme, à 49 ans, est une blonde très belle. Um corps moulé pour plusieurs interventions chirurgicales réparatrices. Elle a des fesses légérement rebondies, des jambes galbées bien bronzée et des seins très fermes. Efi s’habille toujours très légèrement, sans soutien-gorge et, bien entendu, sans culotte. Aujourd´hui c’est samedi de carnaval et nous allons dans une boîte échangiste trioliste qui organise un bal de carnaval sur des rythmes de samba et nous avons reservé une table. C’est le genre d’événements dont raffole ma femme. Elle enfile une robe courte, verte, assortie à ses yeux, qui lui arrive au ras des fesses, très moulante. Nous nous rendons à la boîte et constatons qu’elle est déjà bondée. Des éclairs de couleurs zèbrent l’obscurité. La musique assourdissante, aux rythmes déchaînés emplit la pièce, c’est la première fois que mon épouse Efi vient avec moi danser en soirée dans ce lieu. Elle sent sur elle les regards des garçons. Ma femme se sait belle et désirable. Nous sommes assis, depuis un bon moment, regardant le mouvement des danseurs. La soirée s’annonce bien, l’alcool aidant Efi à se décontracter… Soudain elle me demande : – Mon cheri ! Je veux que tu ailles aux toilettes des hommes et que tu regardes lequel de tes compagnons sera le plus membréet ensuite, tu me le désigneras… Obéissant aux désirs d’Efi, je me dirige vers les cabinets. Déjà dans la toilette, plusieurs mecs s’occupent à pisser. Je remarque alors, dans un box à la porte entrouverte, un métis qui se masturbe lentement, un membre énorme et bien long comme elle voulait. Le mec aperçoit mon regard interessé et m’invite à entrer. Il sourit, prend ma main et la pose sur son membre. Comme malgré moi, je vois mes doigts, après un instant d’hésitation, se refermer sur cet objet de plaisir et commencer à le branler, d’abord doucement, puis de plus en plus vite, lui massant ses couilles velues, montant sur la hampe gonflée, excitant le gland de mes ongles.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens