LE CRI DE L’INITIÉ

histoire Jeune posté le samedi 9 août 2014 par Anglique L

Pour être admis dans l’un des nombreux clubs selects de la fac, il faut se soumettre à des initiations toutes plus folles les unes que les autres. On dit que plus l’initiation est cruelle, plus la clique en vaut la peine. Je me le tins pour dit lorsque je débarquai à la fac pour ma première année. À la recherche d’une bande d’étudiants prêts à tout pour s’amuser, j’investiguai l’école et j’y trouvai un groupe dont le nom d’initiation inspirait une sacré dose de frayeur : le cri de l’initié. Je vous invite donc au c ur même de l’expérience qui a changé ma vie ! Étant le seul à avoir un appartement en dehors de la faculté, l’initiation aurait donc lieu chez moi. Celui que l’on nommait, non sans une pointe de respect dans la voix, le maître de cérémonie, filmerait l’initiation qui se déroulerait le lendemain. Il m’annonça de but en blanc qu’il s’agirait d’une double initiation et qu’il me fallait préparer beaucoup d’alcool pour l’occasion. Un peu avant l’arrivée des autres, une jolie rousse prénommée Isabelle se présenta chez moi et me demanda des détails sur l’initiation dont nous ferions l’objet tous les deux. Sur le ton le plus neutre possible, je lui répondis : - Tu sais, je ne me fais pas de soucis, je suis certain qu’ils sauront nous épater. T’inquiète ce sera génial. Mais des détails, je n’en ai pas plus que toi… Laisse-toi surprendre ! Profitant de ce tête-à-tête, je m’approchai d’elle et lui tendit un verre tout en écartant de son joli visage une mèche de cheveux frisés. Je l’embrassai sur la bouche, fort content qu’elle insère sa langue entre mes lèvres émoustillées. Je posai la main sur son sein et le pressai avant de le sortir complètement de sa prison textile. J’étais prêt à sortir mon zob et lui faire sucer mais la sonnette d’entrée retentit à ce moment-là. C’était le maître de cérémonie. Jonathan de son vrai nom, suivi de filles et de mecs que je n’avais pour la plupart que croisé dans les couloirs de l’école. Isabelle, le jolie rousse, se rhabilla rapidement, son visage s’étant soudainement teinté d’un rouge vif ! J’étais impatient d’en arriver au fait et après avoir servi un verre à la douzaine de gens présents, j’exigeai qu’ils nous expliquent enfin la nature de l’initiation…