FEN & JIA - LE CHANTAGE

histoire Amateur posté le dimanche 7 decembre 2014 par Sharazade

Fen tripotait le bord de son chapeau, le regard fixé sur le sergent de police. Son sourire en coin se figea subitement et le jeune homme arbora tout à coup une mine nostalgique. - Tu as raison, il y a un véritable motif derrière tout cela. Un motif de vengeance… Te souviens-tu d’une jeune recrue que tu as refusée dans ton corps policier il y a deux ans parce qu’il était pédé, commença-t-il par demander en fermant les yeux. Eh bien c’était moi, le jeune à la carence en testostérone. Je ne suis pas pédé comme tu peux le constater. Il est déplorable de constater que tu n’acceptes que des gorilles sans cervelles dans ton équipe, ceux qui se comportent avec civisme ne sont rien de valables à tes yeux ! Voilà, je veux montrer au monde entier que tu es un pervers de la pire espèce malgré l’image de saint que tu affiches ! - Alors, que veux-tu exactement, vociféra-t-il. Me filmer pendant que je baise ta femme ou révéler au monde entier mes pratiques sexuelles ?!!? - Jia est une nymphomane, elle aime se faire prendre par des hommes de ton genre plusieurs fois par jour. Elle a eu le béguin pour ton corps et ta verge dès que je lui ai montré les photos. En apprenant ton petit penchant pour les prostituées, j’avais l’arme idéale contre toi. C’est Jia qui a eu l’idée de jouer au chantage sexuel, sans elle tu serais déjà sans emploi, mis à la rue par ta femme… Un clochard, du jour au lendemain ! Si un jour tu disparais de la carte, je diffuserai les - Tu as fait tout cela uniquement pour que je baise ta femme !!! s’exclama-t-il en changeant drastiquement de ton et d’attitude. Tu sais, je l’aurais fait volontiers et de mon plein gré sans menaces, plaisanta-t-il en effleurant le bras de la jeune femme et en lui agrippant un sein sans vergogne. La jeune fille se défit poliment de son emprise et alla faire la démonstration de ses talents de gymnaste sur le tapis du salon, le temps que Fen serve à boire à tout le monde. - Quelle souplesse, s’exclama le policier, le regard rivé sur la jeune femme dont la jupe ne cachait plus grand chose d’important…