HARD SODO SOUS LA PLUIE

histoire Jeune posté le samedi 21 decembre 2013 par Le douanier

Salut les mecs ! Il faut à tour prix que je vous raconte l’une de mes dernières sauteries. C’était génial et plutôt hard. Deux mots sur moi avant de commencer. Je m’appelle Christophe mais pour mes potes, je suis Chris. J’ai 26 balais, j’habite à Bordeaux et je bosse comme serveur dans un restaurant assez clean. Je suis brun, mignon, assez bien foutu, 1 mètre 81 pour 74 kilos avec une belle teub épaisse entre les cuisses. Courte mais large ( 17 cm x 6 cm ). J’ai de belles couilles et j’ai besoin de me les vider tous les jours. Je baise avec des keums depuis l’âge de 18 ans. Je suis actif et j’adore me faire des petits culs bien serrés. À Bordeaux, ça ne manque pas J’aime les plans directs avec des types pas coincés et au look viril. Je peux être très vicieux, dominateur même. Question trips, je n’ai pas de tabou et quand je tombe sur une bonne salope qui est branchée à mort sur le cul, c’est le pied ! Les présentations faites, je vais maintenant vous parler de cette super baise. C’était, il y a deux semaines. J’étais en congé et je suis allé passer quelques jours chez mes parents qui habitent près de Berjerac, en Dordogne. Ils ne savent pas trop la vie que je mène. Ma mère s’en doute un peu, je crois, mais lorsque je suis là-bas, je reste très discret sur ma vie privée et je me contente de me branler discrètement dans ma chambre. Je ne me sens pas encore le courage de faire mon coming-out. Un jour, peut-être Lors de mon dernier séjour en Dordogne, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre ma moto et d’aller à Bergerac pour tenter de trouver un mec à tirer. J’avais pas baisé depuis quatre jours et je me tenais une sacrée gaule. Je me serais enfilé le premier type venu. Gros, vieux, moche N’importe qui du moment qu’il ait un cul avec une bite et une paire de couilles par-devant… C’était en plein après-midi, au milieu de la semaine. Le temps était couvert et je suis allé dans un premier bar. Je n’ai trouvé personne. J’en ai fait un second et là, j’ai tout de suite repéré un joli petit cul moulé dans un jean serré…