Histoire x

Histoire x

L HOMO-PHOBIEN

Étiquettes : Uncategorized No comments

Il se prénomme Max. Il vient du Nord. Il fait 1m65 et crache son accent arabo-connard en croyant qu’il impressionne son entourage. Autour, les gens restent indulgents à son endroit. On se dit que ce ne doit pas être facile de se battre contre les apparences et on espère pour lui que la vie et les expériences le rendront plus ouvert d’esprit. Mais parfois, il est lourd, lourd comme tous ces abrutis qui n’ont d’autres vérités que la leur. Max bosse pourtant dans un milieu très ouvert. Mais notre petit mec-des-cités a l’esprit bien encadré dans son petit clos des banlieues. Mais ça ne plaît pas à tous. Surtout pas à certains qui ont bien compris que Max, hyper misogyne, est également hyper homophobe. Un jour, trois de ses confrères de travail se disent qu’il est grand temps de l’ouvrir. Et c’est avec un plaisir innommable qu’ils vont lui concocter l’initiation de la mort ! Voici comment les choses se sont passées. Max clamait régulièrement sa haine des pédés et son rejet de tout ce qui ne lui semblait pas conforme à la nature. Ses collègues qu’il n’avait jamais soupçonné jusque là d’être de sales homos, l’invitèrent à une soirée de mecs : lire une soirée chez les putes. Or voilà le Max tout guilleret à l’idée d’aller s’enfiler des gonz. Max le culbuteur 5 étoiles, le petit mec qui se croit au top, quoi ! Damien le prit vers 21 heures pour le mener dans un bar réputé pour ses escortes. Pat et Jules les y attendaient avec une excitation presque palpable. Et maintenant, spectacle. Des femmes magnifiques, des corps de rêve, des petits culs ronds hyper bien roulés, des costumes incroyables, une scène digne du CrazyHorse. Les lumières se tamisent, elles sont huit poupées à vous couper le souffle, se trémoussant somptueusement, dandinant leur popotin qui ne demande qu’à être désiré, multipliant les gestes osés, les appels aux plaisirs partagés. Leurs lèvres pulpeuses envoyant plein de bisous dans la salle surchauffée, bondée de mecs en délire, le caleçon bombé par une trique à son apogée Le petit Max est au comble de la joie, ses yeux brillent, sa bite se dresse comme celle des autres, et il se dit que ce soir, il va s’en mettre une, peut-être deux avec un peu de chance.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens