JACK, LE SUPER BAISEUR

histoire Jeune posté le mercredi 24 decembre 2014 par Bitoku

Cette soirée avait débuté devant mon Minitel. Je venais de passer dix jours chez mes parents, dix jours où j’étais resté complètement chaste. De retour dans mon studio, il me fallait vite rattraper le temps perdu. J’étais déjà très super excité et à poil, quand je me suis connecté sur une messagerie. Ma seule envie : me faire baiser ! Bien faire bourrer mon joli petit cul de salope. Et, si possible, par une grosse queue. J’attaque, je branche. J’y vais très hard dans mes messages. Je propose, d’emblée, un cul épilé de vingt-six ans à défoncer sans retenue et une bouche gourmande qui se régale en taillant des pipes. On me répond. J’élimine vite tous ceux qui ne correspondent pas à ce que je recherche. Moi, je veux un plan direct, une baise sans tabou. Je veux de la bonne bite de mâle. La mienne est raide entre mes cuisses. Entre deux messages, je n’hésite pas à l’empoigner un peu. J’ai aussi le cul qui me brûle tellement j’ai envie qu’un mec vicieux s’occupe de lui. Un certain « Jack 43 ans » me propose de le remplir copieusement avec une pine de vingt centimètres sur cinq et demi de large. Les hommes mûrs, je n’ai jamais été contre. En général, ils ne sont pas compliqués. Ils aiment le cul et se donnent sans retenue. Jack se définit comme dominateur, il me traite déjà de petite pute par claviers interposés et me promet un truc vraiment hard. Il a un fantasme particulier : baiser les mecs dans des chambres d’hôtel. Tout ca me convient parfaitement. Je suis prêt à tout pour me faire enfiler. Je lui donne mon numéro de téléphone pour convenir d’un rendez-vous. Sa voix est grave, autoritaire, j’aime ça. Il me tarde de le rencontrer. Il me demande si j’ai des godes et m’invite à les apporter. Il me veut avec un string. En cuir, si possible. J’ai tout ça, chez moi ! On se file un rancard dans un bar. Je ne débande pas en m’habillant. J’ai toujours la queue raide quand je monte dans ma tire. Je suis tout cuir, un fût qui moule bien mon petit cul, un perfecto et bien sur, le petit string avec la ficelle qui me rentre dans la raie du cul…