LE JEUNE AMANT

histoire Jeune posté le lundi 19 mai 2014 par Joseph Hash

Beaucoup d’homos refusent la vie de couple. Vivre à deux, c’est pour eux, le synonyme de routine sexuelle et donc d’ennui. Moi aussi, je l’ai longtemps pensé. Il me fallait aller de l’un à l’autre, comme un papillon insatiable qui ne veut butiner que de nouvelles fleurs à chaque fois. Je multipliais les expériences, et n’acceptais pas de revoir mes partenaires d’un soir. Aujourd’hui, j’ai 41 ans et je viens de tomber amoureux ! Amoureux d’un garçon de 24 ans. Arnaud. Heureusement pour moi, c’est réciproque et lui aussi éprouve un sentiment très fort pour moi. Notre entente sexuelle est parfaite, ce qui ne gâche rien. Cette relation suivie, nouvelle en ce qui me concerne, m’a apporté beaucoup de choses. J’ai découvert qu’en se connaissant mieux, on baise mieux aussi. Mes orgasmes avec Arnaud sont dix fois plus intenses que ceux que j’ai pu ressentir en tirant mon coup entre deux fesses anonymes. On peut se parler, se confier nos fantasmes, s’avouer nos désirs profonds même les plus pervers. Arnaud est passif. Il est brun avec la peau mate et de grands yeux noirs. Dès qu’il se trouve à poil devant moi, son corps imberbe et ses jolies fesses rondes ont le don de me faire bander immédiatement. Il épile son anus et ses couilles, mais préfère conserver les poils noirs et bouclés de son pubis. Je trouve qu’il suce divinement bien et quand je l’encule, je prends un super pied à le limer dans toutes les positions possibles. Je possède une belle queue de 19 centimètres sur 5 pour le satisfaire, une tige endurante qui peut travailler son petit cul avide et profond pendant des heures. Nous essayons de diversifier nos plaisirs. Nous baisons là où l’envie nous prend : voiture, porte cochère, parking, chiottes de bar… Arnaud est très cérébral. Il aime que je lui raconte une histoire, que j’invente un scénario pour lui. Du style : il est encore puceau et moi, je lui apprends tout. Ou bien, je suis un médecin pervers qui l’examine intimement avant de le sauter… C’est incroyablement excitant et je suis persuadé que cela ne pourrait se faire dans une relation brève et sans lendemain…