M. MAJUSCULE

histoire Amateur posté le samedi 8 decembre 2012 par Maudite

Samedi soir de pluie abondante, je me rends chez Majuscule… La pluie qui tombe sur le pare-brise de ma voiture n’est rien de comparable à celle qui coule entre mes cuisses pendant que je conduis. Je suis à la fois très nerveuse et très excitée. Dans mon sac, j’ai tout ce que Majuscule m’a ordonné d’apporter : vibrateur, piles, condom, butt plug… Mes pensées essaient d’imaginer ce qui m’attend dans cet appartement… Mes mains sont moites… Mon entrecuisse mouillé à l’extrême. Le bruit des essuie-glaces est au ralentit comparativement à mon rythme cardiaque. Arrivée devant chez lui, je stationne ma voiture. Je vois la sienne (idiot mais le simple fait de voir sa voiture dans l’entrée accentue ma nervosité. Sans doute parce que sa voiture me fait sentir sa présence à proximité… Me rappelle qu’il n’est pas loin… Que le temps de traverser cette porte et je serai à sa merci…) La pluie froide tombe et me glace. Je sonne mais aucune réponse. Je reste plantée là et j’attends qu’il m’ouvre. Ces quelques minutes passées sous la pluie, seule à attendre sur un balcon, ne font qu’accentuer le sentiment de ridicule, de solitude, de désarroi qui m’habite. Quand enfin je l’aperçois, je suis rassurée (bien que j’ais peur de la suite des événements). Tellement bon de ne plus se sentir seule, de sentir toute la présence de l’autre. Tout son charisme… Enfin tout cet effet, cette emprise que cet homme a sur moi ! :)) C’est les cheveux trempés, la chatte dégoulinante que j’entre chez Majuscule ! :)) La chaleur, la douceur du décor me rendent confortable. Majuscule me regarde, me sourit, me fait tourner sur moi-même et relève ma jupe pour admirer mon cul. Je me penche un peu vers l’avant, je sens la mouille qui coule entre mes cuisses. Il me retourne, regarde ma chatte puis va s’asseoir sur le divan. - Branle-toi salope ! Je suis là, debout dans son salon à me caresser pendant qu’il m’ observe… Et je jouis une première fois ! Sa queue dans sa main m’obsède. Je la regarde avec envie. Une queue énorme, congestionnée, qu’il tient dans sa main. Son mouvement me fascine, son gland écarlate m’attire. Puis… Selon sa volonté, je m’agenouille, j’approche mon visage et je laisse glisser son sexe dans ma salive… :))) Je le suce goulûment, j’entends Majuscule râler et ça m’excite terriblement…