LE MASQUE DE CUIR

histoire Sado Maso posté le lundi 2 juin 2014 par Joseph Hash

Je sors souvent dans cette boîte de durs à cuire. En fait c’est un endroit renommé pour les mecs qui adorent le cuir et moi j’en raffole. Je viens de célébrer mes vingt ans. 1m70, imberbe, cheveux rasés, les yeux bruns, assez musclé, bien baraqué avec une bite de 20 cm, accompagnée de grosses boules bien remplies en permanence. Je me rase partout, je n’ai aucun poils. J’ai un solide cul de mec bien rond et bien dur. J’adore me faire défoncer la rondelle par des mecs en cuir, j’adore me faire prendre solidement pendant qu’on me tient afin de défoncer mon trou encore plus fort. Dans cette fameuse boîte, il y a un mec tout de cuir vêtu, il porte toujours un masque de cuir noir ne laissant voir que ses yeux et sa bouche. Ce mec est splendide, hyper viril, avec une de ses grosses bosses sous son pantalon de cuir. Ce soir, je suis vraiment hyper en manque. Je n’ai qu’une seule et unique envie, celle de me faire défoncer l’ illet. Je me place donc devant le dur et je le mate. Je porte uniquement un short de cuir hyper moulant avec des bottes noires d’armée. Juste en le regardant, je bande. Je me retourne souvent afin de lui laisser voir mon cul. Il ne réagit pas beaucoup le mec. Je décide donc d’aller me balader dans la boîte à la recherche d’un gros pieu solide pour m’enfourcher fort. J’entre dans les WC où il y a un mec qui pisse. Je peux voir son chibre, il est gros, large et non circoncis. Je peux déjà sentir mon trou s’humidifier. Je m’installe à côté du mec et je sors mon manche déjà gonflé. J’en profite pour descendre mon short afin de lui laisser voir mon cul affamé. Il me regarde et je vois sa bite grossir de plus en plus. Elle doit faire au moins 25 cm, très large en plus. Tout en se branlant, le mec me caresse le trou. Je peux sentir ses gros doigts sur mon fion chaud. Le mec bande de plus en plus fort, il me saisit par la bite en me force à entrer dans un des cabinets. Il referme la porte derrière lui, me retourne et baisse complètement mon short…