NIKA ET SES COPINES - MILLE PLAISIRS

histoire Exhib posté le mercredi 18 decembre 2013 par Le Voyageur

Ce disant, elle se love contre moi et sa main se glisse entre mon sexe et le cul de Nika pour me caresser. Je passe une main sous son ventre et me joins à ses doigts pour la branler. - C’est vrai que ça peut être sécurisant d’avoir un mec à soi, reprends Talulah. Mais quel plaisir le matin en se levant de ne jamais savoir quel corps, quel homme ou quelle femme, quelles caresses vont me faire jouir dans la journée ou le soir même. Il paraît que je suis une exception, amis, je suis capable d’avoir plus d’une dizaine d’orgasmes dans la même soirée. Alors je ne m’en prive pas, c’est trop bon ! - Et quel est ton meilleur souvenir ? - Il y en a beaucoup, mais je crois que c’est une soirée qui a tourné au SM gentillet et dont j’étais la victime ! - Raconte ! - Ben c’était il y a cinq ans, j’avais 28 ans. Si j’étais bien délurée, je n’avais connu que des parties à 3. Je n’avais même pas encore accepté à cette époque de me faire sodomiser. J’avais rencontré un mec sympa, très branché cul avec qui on se payait quelques extra avec une copine à moi, et une fois avec un pote à lui. C’est lui qui m’a proposé un jour une soirée spéciale. Je lui ai demandé ce qu’il entendait par là. Il m’a répondu : «C’est oui ou c’est non, mais pas de questions.» J’ai hésité un peu mais j’ai dit oui. Le soir même, nous sommes partis chez des amis à lui. C’était en plein hiver et je m’étais habillé chaudement. Nous sommes arrivés dans une grande propriété. Passé le portail. John a garé sa voiture le long d’une longue allée très éclairée, m’a embrassé. Il m’a répété : «Pas de question, tu dis oui et tu fais tout ce que l’on peut te demander.» J’ai souri un peu inquiète, tout de même. Il m’a fait sortir de la voiture et m’a demandé de me mettre à poil. À son regard, j’ai compris que c’était un test pour commencer. Je me suis déshabillée assez vite en grelottant et je n’ai conservé que mes escarpins ! Au fur et à mesure du récit, je sens le cul de Nika qui se contracte autour de ma queue. - Nous avons rejoint le manoir au bout de l’allée…