RAME DE MÉTRO

histoire Amateur posté le vendredi 26 avril 2013 par Nico

Nous revenons de Paris où nous avons dîné tous les deux. Le repas fut succulent et la masturbation de ton pied recouvert de nylon en dessous la table le fut encore plus. Quelle sensation que de sentir ton pied remonter le long de ma jambe, forcer entre mes cuisses et venir prendre possession de mon entrejambe. Je me revois encore, pressant ton pied davantage au moment où j’ai senti mon sperme s’écouler dans mon caleçon. Je me suis absenté cinq minutes pour aller m’essuyer et j’ai trouvé sur ma serviette ta petite culotte détrempée. Je m’en suis emparé et je l’ai humé comme on hume un dessert succulent. Tu seras mon dessert ce soir, me dis-je dans ma tête. Il n’est pas loin de 23 heures et nous entrons dans le métro pour rejoindre le R. E. R. Arrivé sur le quai qui est désert, on en profite pour s’enlacer tendrement. Je regarde à droite et à gauche, je hasarde une main sous ta robe pour caresser le haut de tes bas puis ton sexe. J’ai à peine le temps de te toucher que tu me repousses, trop inquiète qu’une personne arrive. J’ai le temps de remarquer néanmoins que ta chatte est encore bien trempée. La rame de métro arrive et nous prenons place à bord. La rame est déserte si ce n’est une autre femme assise à l’opposé de nous. Je prends place face à toi et je te regarde, belle et désirable que tu es. Tu croises alors tes jambes et, voyant que je suis du regard la scène, tu recommences mais de façon plus ample. J’ai le temps d’apercevoir ta toison et le haut de tes bas. Tu recommences alors une nouvelle fois mais au lieu de les recroiser, tu les laisses bien écartées pour que j’aie une vue imprenable. Une érection se dessine et tu aperçois mon sexe gonflant sous mon pantalon. Je ne sais pour quelle raison, je sors mon sexe et je me masturbe. Me voyant faire, tu remontes ta robe jusqu’à la taille et tu fais de même…