Histoire x

Histoire x

RAPHAËL, MON POTE

Étiquettes : Uncategorized No comments

Je m’étais toujours dit que le jour où je passerais enfin à l’acte, je raconterais cette aventure. Je suis branché mecs et branché cul depuis toujours mais bon J’ai un peu tardé avant ma première histoire de fesses. Pourtant, côté branlettes, j’ai pas attendu d’être majeur pour m’astiquer plusieurs fois par jour et me faire gicler devant des photos de beaux mâles. Mon truc, ça a toujours été les culs de mecs. Je fantasmais beaucoup plus sur la sodo que sur les pipes. Grâce à Internet, j’ai pu me confectionner une sacrée collection de croupes viriles. J’en ai gravé plusieurs CD. Des culs de toutes les couleurs, de toutes les formes Mes préférés, c’est lorsque les fesses s’écartent d’elles-mêmes et laissent entrevoir la rondelle. Sinon, je peux bander aussi bien pour un cul poilu que pour un cul imberbe. Pour me branler, je mets le CD en diaporama et je m’invente des histoires bien cochonnes pour me faire triquer encore plus pendant que défilent les photos. Ensuite, je sélectionne un cul et je me finis avec lui et imaginant que je le baise à fond. Tout ça, c’était avant En ce moment, je n’ai plus trop envie de me branler et de mater des culs sur mon ordinateur. Je préfère celui de Raphaël. Avec Raphaël, c’est une longue histoire. On s’est connu au lycée, en seconde. Ça a toujours été bizarre entre nous. Je pense qu’il était moins homo que moi mais il devait se poser un max de questions. On était bons copains mais toujours un peu gênés, l’un et l’autre, quand on se retrouvait rien que tous les deux. Je n’aurais jamais osé lui dire quoi que ce soit mais j’avais plusieurs fois imaginé des choses avec lui. Et pas seulement des simples caresses. Lui, il était aussi timide que mignon. Il plaisait aux filles mais il ne s’y intéressait pas du tout. Bref, aucun de nous deux, tout en sentant qu’il y avait quelque chose, n’a pas eu le courage d’en parler à l’autre. Seconde, première, terminale On s’est tourné autour sans concrétiser. Et puis, il y a eu la fac ! En fait, ce qui a tout changé pour nous, tout précipité, c’est de sortir du cocon familial et de quitter une petite ville de province où l’ambiance était super étouffante.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens