RAUL ET LA PLAGE CUBAINE

histoire Gay posté le lundi 29 octobre 2012 par Corse-Erre

Le groupe venait tout juste d’arriver. Une trentaine de touristes ressemblant à rien de plus navrant que des touristes. Encore des touristes ! Des gens stressés par leur vie de famille, leur boulot, leurs dettes, etc. Des gens qui venaient ici, sur les plages cubaines, profiter d’une formule tout compris pour s’éclater, tout péter, se donner l’impression d’avoir voyagé. Raul les regardait, en pagaille, totalement euphoriques, une bande de sales gamins lâchés dans la nature sans surveillance. Il se demandait si dans cette cuvée il trouverait chaussure à son pied. Quel serait celui ou celle qu’il plumerait cette fois. Le groupe arrive au lobby et on leur distribue les clefs de leur chambre. Trois couples avec enfants, deux couples de gouines et plusieurs célibataires, hommes et femmes. Des gibiers intéressants. Raul remarque de suite un garçon charmeur qui semble amuser tout le monde. Puis une fille aguicheuse qui sautille dans tous les sens pour que le monde entier focalise sur elle. Il distingue ensuite un mec grassouillet, un blond aux yeux bleus, pas vraiment mignon mais assez sûr de lui pour tomber dans n’importe quel panneau. Et c’est là que ça devient intéressant. Ce groupe est pas mal, va falloir fouiller dans ce tas de sable Le soir même, ils sont tous au bar avant de s’installer dans la salle de spectacle. De vrais fêtards, déjà presque tous souls, quelques heures à peine après leur arrivée, ils en veulent déjà pour leur argent. Les couples sont gentils. Ils boivent, ils rigolent mais semblent soudés. Mauvais pour Raul. Les filles célib ne sont pas d’un intérêt exceptionnel, particulièrement l’allumeuse. Raul revient donc à son blond grassouillet, la trentaine, lourdaud sans scrupules. C’est avec celui-là qu’il doit se faire pote. Il attend justement un verre au bar du lobby, c’est le moment pour Raul. - Salut Mec. Et Raul fait signe au barman de servir le gros blond. Garcia, sert mon ami je te prie !! - Merci mec ! Moi c’est François ! - Je suis Raul. Bienvenue à Cuba ! - T’es sympa Raul. Tu sais si je peux trouver des meufs dans le coin ? - Tu veux dire des filles pour la nuit Oui, oui. Je peux te trouver ça. - Ok on fait comment ? - Sur la plage, vers minuit, du côté des anciens baraquements, y’a un vieil arbre aux racines émergées…