RENÉ, NOTRE AMI

histoire Amateur posté le samedi 11 mai 2013 par SuperMari

Avec Josiane, mon épouse, nous avons convenu d’une expérience sexuelle à trois, en augmentant notre couple d’un personnage masculin. Je lui ai proposé mon ami René. Elle m’a avoué ressentir une certaine tendresse pour lui et qu’elle pourrait se prêter à cette expérience sans trop de retenue. J’ai proposé l’affaire à René qui a tout de suite accepté, bien sûr. Rendez-vous fut donc pris chez lui, un après-midi. Il nous reçoit en tenue de ville. Dans son salon, je fais asseoir Josiane entre René et moi. Nous commençons par boire du champagne. Elle en redemande pour ressentir une certaine griserie qui lui permettra de mieux participer. Je veux baisser sa fermeture éclair d’épaule afin de dégager ses seins mais ses yeux me demandent d’attendre encore un peu. Nous buvons encore. Nous nous embrassons elle et moi. René nous regarde. Enfin elle accepte que je dégage ses seins. Je les malaxe doucement et j’invite René à en faire autant. Tandis que j’embrasse passionnément Josiane, il les lui tripote et passe sa paume sur les tétons qui s’érigent. René approche maintenant son visage de celui de ma femme qui se tourne vers lui et, lui prenant la tête entre ses douces mains, se met à lui fouiller la bouche de sa langue. Pendant qu’ils s’embrassent et qu’il lui malaxe les seins, je me place aux pieds de Josiane et j’entreprends de lui baisser son pantalon. Elle se soulève un peu pour me faciliter la tâche. René vient ensuite à ma rescousse et achève mon ouvrage. Il propose ensuite d’aller dans la chambre. Nous y allons. Nous voilà vite tous les trois nus dans le même lit. Nous l’embrassons chacun, à tour de rôle, lui tripotons les seins, le ventre, le sexe. Elle, pas en reste, nous tripote la bite, nous branle, caresse nos couilles. Tandis que René lui touche les seins et la chatte, j’approche ma bite de la bouche de Josiane qui me fait aussitôt une bonne pipe. René, ne voulant pas se sentir rejeté, approche également sa bite. Josiane tourne la tête et le pompe à son tour, consciencieusement…