COMME SI DE RIEN N’ÉTAIT…

histoire Amateur posté le mercredi 5 mars 2014 par Franois

C’était un couple d’amis avec lequel j’étais sorti dans une soirée. J’ai tout juste 30 ans. Elle, le même âge, 1 m 61 et 47 kg. C’est une superbe brune, un peu salope, comme vous le verrez. Lui, plus grand et plus costaud que moi, très sûr de lui et assez dominant. Ils m’avaient ramené, sans trop savoir ce qu’ils feraient de moi, jugeant que j’avais trop bu pour rentrer seul. J’étais installé pour dormir chez eux sur le canapé, totalement absorbé par les vapeurs d’alcool, quand il est venu me dire qu’elle souhaitait que je vienne participer à un câlin avec elle. J’ai été surpris, je ne savais pas vraiment que ce genre de chose existait. J’étais célibataire et je tirais mon coup, ici et là, mais je ne connaissais pas ce genre de pratique dans les faits, même si on m’en avait déjà parlé. Je suis monté. Elle était au milieu du lit. Son mec se tenait à gauche et moi je suis monté pour combler le vide à sa droite. La lumière était éteinte et j’ai commencé à la caresser, elle me tournait le dos, je l’ai embrassée dans le cou, elle m’a offert sa bouche. Son mec était tout proche mais je ne voyais pas ce qu’il faisait. Je bandais comme un taureau. Du moins c’est l’impression que j’avais ou c’est l’impression que nous avons tous, nous les mecs ! Elle m’astiquait le sexe avec la main, ce qu’elle devait faire de l’autre côté aussi (enfin, c’est ce que je présumais). Des gémissements emplissaient la pièce, une forte odeur de désir et de sexe commençait à poindre et je me sentais envahit par une sorte d’énergie sexuelle incroyable. Comme elle était retournée (j’ai su pourquoi juste après), je l’ai prise par les hanches et je lui ai promené mon sexe le long de sa fente toute juteuse. En fait, je me suis rendu compte à ce moment précis qu’elle était en train de tailler une pipe à son mari, ce qui m’a tellement excité que je l’ai pénétré tout de suite avec délice. Je l’ai limé doucement et profondément…