SALOPE À LUNETTES

histoire Amateur posté le mardi 3 juin 2014 par Cline

Lorsque j’ai fait l’amour avec Christophe, c’était la première fois que j’entendais un homme me dire que je l’excitais beaucoup à cause de mes lunettes ! D’habitude, on me parle plutôt de mes seins ou de mes jolies fesses De ma bouche aussi. C’est plus flatteur. Là, j’ai été assez surprise. Le fétichisme des lunettes, je ne connaissais pas Mais je n’ai pas été choquée. J’ai toujours été tolérante sur le plan du sexe. J’ai connu beaucoup d’hommes dans ma vie et j’ai toujours accepté leurs petites manies, leurs petits vices. J’ai eu des amants fétichistes des bas, d’autres qui voulaient que je les travestisse, d’autres encore qui appréciaient les jeux uro ou se faire goder, etc. J’aime beaucoup jouer quand je fais l’amour, j’adore le changement, varier les plaisirs, découvrir de nouvelles choses. C’est dans doute l’une des raisons qui fait que je ne me suis jamais mariée. Et puis, j’ai du mal à vivre en couple. Je suis trop indépendante, trop volage aussi. Quand un homme me plaît, il faut que je fasse l’amour avec lui. Ma plus longue aventure a duré deux ans. C’est moi qui l’ai plaqué alors que j’étais enceinte. L’habitude, la routine, je ne supporte pas. Aussi, j’ai multiplié les rencontres et j’ai été confronté à de nombreux fantasmes. Christophe, lui, c’était mes lunettes. Il n’a pas du tout voulu que je les retire et m’a ensuite avoué ne bander que pour des femmes à lunettes. Les miennes, d’après lui, me donnaient un petit côté maîtresse d’école perverse, un côté à la fois strict et salope. Femmes à lunettes, femmes à quéquette ? Était-ce ainsi qu’il voyait les femmes comme moi ? J’ai ri ou plutôt souri d’entendre son aveu mais c’était sans méchanceté. Au contraire, je suis très contente quand un homme me parle de ses désirs les plus secrets, les plus personnels. Christophe est beaucoup plus jeune que moi. Il a seulement 26 ans et nous travaillons ensemble dans une grande compagnie d’assurance dont le siège est basé en région parisienne. Depuis que j’ai dépassé la quarantaine, j’ai une attirance plus particulière pour des jeunes mâles comme lui, fougueux et endurants. Déjà, parce qu’ils sont capables de me baiser plusieurs fois de suite dans la même soirée et que je n’ai jamais pu me satisfaire d’une seule étreinte…