Histoire x

Histoire x

MON SECRET AVEC MAMAN

Étiquettes : Uncategorized No comments

Ma mère a divorcé de mon père quand j’avais l8 ans. C’était une femme exubérante qui me laissait faire ce que je voulais. Et j’en profitais pour fouiller dans ses choses… J’aimais l’idée de m’immiscer dans son intimité pour l’espionner à son insu, dans sa dimension la plus secrète. L’envie de découvrir les dentelles et les soieries dont elle pouvait se parer me rendait totalement fou de joie. J’ouvrais religieusement sa porte, tout excité par une curiosité toute neuve qui guidait mes pas et mes audaces. Je lançais un coup d’oeil rapide pour me familiariser avec cet environnement féminin et fixais mon attention sur une commode placée au bout du lit conjugal. C’était là assurément qu’elle cachait ses plus luxueux déshabillés. Sans hésitation, à l’instinct, je me dirigeais vers le meuble. Je trouvais rapidement, dans le second tiroir, tout un assortiment de petites culottes, soutiens-gorge, bustiers, strings, porte-jarretelles, etc. Autant de curiosités, toutes aussi surprenantes les unes que les autres ! De curiosité, mes mains se mettaient à caresser l’un après l’autre tous ces tissus soyeux et satinés. Ils étaient frais au contact, doux au toucher. Je palpais ces étoffes délicates au fumet sensuel. Quel émerveillement ! J’étais de plus en plus troublé. Mon regard tombais alors sur un miroir. Un grand miroir, de ceux qui vous contemple de la tête au pied. Je m’y voyais, moi, assis sur le bord de ce lit, mes mains tenant cette lingerie si féminine. Je dévisageais le jeune adulte que j’étais, me fixant du regard, semblant m’interroger dans la peau de cette femme imaginaire que je souhaitais être ou sur celle que je pourrais devenir. Je me retrouvais soudain aux portes d’un monde nouveau auquel je ne m’étais pas particulièrement intéressé jusqu’alors, un univers mystérieux, nouveau, inconnu, attirant. Intrigué, mais aussi excité à l’idée de cette demande que je venais de m’adresser à moi-même, je me lançais un sourire de défi. Je me caressais de ses culottes, de ses soutiens-gorge, de ses robes et je me trouvais follement attirant. Même dans mon corps, tout était si délicat, avec des fesses si bien galbées. Je ressentais alors un plaisir que je n’avais jusqu’alors jamais éprouvé avec une telle intensité : celui de me voir, pour la première fois, entièrement nu de la tête aux pieds, dans ce grand miroir.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens