Histoire x

Histoire x

LES SEINS DE SOPHIE

Étiquettes : Uncategorized No comments

J’ai vécu il y a quelques mois une expérience assez peu banale. Je connais ma copine Sophie depuis 2 ans. Je dois avouer que dès le départ, j’ai été complètement subjugué par sa poitrine. C’était sans aucun doute la plus volumineuse et la plus excitante paire de seins que j’avais jamais vue et malgré cette opulence (120 F), elle défiait toutes les lois de l’apesanteur en se dressant fièrement sans le moindre repli. Même si ce n’est pas le critère absolu, j’ai toujours aimé les filles ayant des seins bien fournis et ce n’est pas un hasard, la plupart de mes anciennes petites amies en avaient, mais à ce point là certainement pas. Un jour, j’avais invité chez moi pour le week-end mon meilleur ami et confident de toujours. Marc, afin de s’amuser un peu et d’évoquer les bons souvenirs. Le vendredi soir s’était passé au restaurant et le samedi avait été l’occasion de faire une balade en cabriolet, le soleil étant évidemment de la partie. Le soir, on se prépara pour aller en boîte mais comme j’allais appeler d’autres potes, la sonnette retentit. C’est Marc qui ouvrit : la surprise était de taille puisque c’était Sophie, qui était sensée passer ces deux jours avec ses cousines. Bien que l’idée de la revoir m’enchantât, j’étais assez déçu car je comptais bien passer la soirée en célibataire. Sophie avait enfilé un T-shirt qui lui moulait admirablement le corps. Marc, qui jusque là avait les yeux rivés devant la Télé, ne s’attendait pas à cette apparition et je vis que son regard se porta d’instinct vers les obus de ma copine. Lorsqu’il s’aperçut que je le voyais, il détourna les yeux et aborda un problème de boulot tout ce qui a de plus banal. Je proposai alors à ma copine de nous accompagner en boîte, mais le voyage avait été fatigant et elle m’avoua y être allée la veille «entre filles». Finalement, nous nous sommes résolus à rester à la maison. Pour tuer l’ennui. Sophie nous proposa de jouer aux cartes mais à trois l’éventail des jeux est plutôt réduit. Aussi, après quelques parties de rami, nous avons décidé de nous coucher. Marc prit le canapé du salon tandis que nous nous dirigions vers la chambre qui se trouvait à l’opposé, à côté de la salle de bain et des toilettes.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens