EN SELLE SUR UNE MOTO…

histoire Gay posté le lundi 26 novembre 2012 par Le douanier

Salut les mecs ! J’ai eu envie d’écrire cette lettre pour deux raisons. La première, c’est pour vous inciter à ne plus cacher votre homosexualité. Allez, les copains ! Faites-le votre coming out ! Le mien date de deux ans et je me sens beaucoup mieux depuis. Mieux dans ma tête et dans ma peau. Pourquoi cacher qu’on est fait pour les mecs, qu’on aime les mecs et qu’on adore baiser entre mecs ? Moi aussi, j’avais une trouille pas possible d’avouer à ma famille, à mes amis et à tout mon entourage mon attirance pour les hommes. À force de cogiter tous les soirs dans mon plumard, j’ai fini par prendre la décision de tout balancer. Putain que ça fait du bien, croyez moi ! Fini la culpabilité et ça, c’est super… Bon, maintenant, et comme je sais que vous aimez ça (moi aussi, d’ailleurs), je vais vous raconter une petite histoire de cul champêtre. À l’époque (c’était il y a un an), j’avais un très bon pote. Richard, que je rencontrais régulièrement. Quand on commençait à baiser, lui et moi, cela durait toujours des heures. Nous ne nous séparions jamais avant d’avoir juté plusieurs fois et nous être complètement vidés les couilles. C’était hot, c’était hard entre nous ; de la bonne défonce virile. Richard aimait les mecs musclés mais très salopes au pieu. Quant à lui, c’était une belle bête également : blond avec des cheveux bouclés, un peu plus de 1 mètre 80 pour 75 kilos et des beaux pecs et abdos travaillés en salle de muscu. Un corps bien proportionné avec une belle tige entre les cuisses, pas très longue mais super épaisse et, surtout, toujours raide. Richard avait tout le temps envie. On baisait n’importe où, n’importe quand. Il adorait enculer bien plus que de se faire tailler des pipes. C’était une délicieuse brute qui avait besoin de dominer son partenaire en lui pistonnant le trou du cul sans aucun ménagement. Il avait deux passions en dehors de son boulot d’architecte : le sexe et la moto. Il possédait une très belle bécane et sa manière de la conduire ressemblait à sa façon puissante et énergique de monter les mecs et de les tirer…