Histoire x

Histoire x

SEXE-SHOP

Étiquettes : Uncategorized No comments

Lorsque Jessie arrive au sex-shop, le vendeur se dirige immédiatement à sa rencontre. Jessie lui dit : – Mon mari vous a sans doute dit que je viendrais pour notre nouvelle servante ? – Bien sûr, madame, je suis au courant et je connais très bien les goûts de votre mari. Je suis en mesure de bien vous conseiller pour les accessoires de votre servante, qui sauront sûrement vous plaire… Jessie se tourne face à Caroline et la regarde droit dans les yeux. Elle lui demande d’avancer pour que le vendeur puisse l’examiner à sa guise. Caroline obéit sans réticence à l’ordre que Madame Oltra viens de lui imposer. Le vendeur commence par lui caresser les seins en ignorant complètement la réaction de Caroline, s’adressant à Jessie Oltra : – Elle a des seins d’une grosseur respectable, il lui faudra un bon bustier pour retenir ce débrodement de chair ! – Maintenant enlève ta robe qu’on t’examine de plus près. Caroline obéit immédiatement, le vendeur remarque sa grande soumission et son obéissance aux ordres qui lui sont donnés. Il le signale à Jessie qui est fière de sa nouvelle recrue. – J’avoue que Monsieur Oltra a l’habitude d’avoir du flair pour faire de bonnes acquisitions. En disant ses paroles. Jessie caresse le cul de Caroline et lui tapote les fesses avant de lui administrer quelques bonnes gifles, avec beaucoup de fermeté, qui font rougir assez rapidement les fesses de la pauvre fille. -De plus, son cul est assez gros pour que l’on puisse s’y défouler aisément sans trop de problèmes. – Oui, dit le vendeur, on aura un certain plaisir à choisir les nouvelles parures qui vont mettre sa chatte et son cul en évidence, ce qui vous plaira à coup sûr ! Caroline est presque nue, elle ne porte que ses bas, porte-jarretelles et son bustier, maintenant rabattu sous ses seins. – Avance maintenant vers moi, nous allons nous diriger dans le rayon lingerie, ensuite nous irons aux accessoires pour compléter ton équipement. Madame Oltra emboîte le pas derrière Caroline qui se sent traitée comme une vulgaire chose. Elle suit à la lettre les directives que sa nouvelle maîtresse et le vendeur lui imposent. – Tiens dit le vendeur, essais cet ensemble qui devrait très bien t’aller.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens