LE STUDIO

histoire Amateur posté le vendredi 27 juin 2014 par Jules Deurban

Je n’étais pas peu fier lorsque j’eus décroché mon bac. Une nouvelle vie allait s’ouvrir à moi : l’épopée «estudiantine». Je savais que le droit n’était pas à prendre à la rigolade, comme toutes études d’ailleurs, mais, bien que bosseur, je savais aussi que je pourrais m’offrir quelques distractions, histoire de rompre avec le sérieux des études. Et puis, à 19 ans, on a des appétits qu’il faut bien satisfaire. Bien sûr, comme « tous les garçons et les filles de mon âge », je me satisfaisais seul, faute de mieux. Il faut dire que mon expérience sexuelle se résumait à un dépucelage par une femme de 42 ans alors que je n’en avais que 18 ans et une histoire amoureuse avec une copine de 16 ans, quelques temps après. Cela dura un an. Là s’arrêtaient mes aventures en matière de sexe. J’avais donc un certain retard à rattraper. Première joie en arrivant à Paris : un génial studio que j’allais habiter durant mes études et que mes parents avaient loué à mon intention. Je n’allais pas profiter seul d’un tel bijou, me dis-je en prenant possession de mon nouveau logis. Dès le premier soir je sortis, les cours ne commençant qu’une semaine plus tard. Mes pas me menèrent devant un sex-shop. Je n’étais jamais entré dans ce genre de magasin. J’écartai le rideau et pénétrai dans cet antre du plaisir où il y avait déjà plusieurs personnes. Les revues, les jaquettes des K7, les projections sur un petit écran, tout cela me provoqua une érection immédiate. Négligemment, je feuilletai des revues, regardai le descriptif des films au dos des K7 tandis que des soupirs et autres vagissements de plaisirs se faisaient entendre, venant des cabines de projection. Mon studio n’était pas loin, je m’y précipitai non sans avoir acheté une revue de « tinys », ou prétendues telles. Je me mis nu, allongé sur le côté. Je me voyais dans le miroir fixé au mur, sexe dressé, hyper tendu. La revue était luxueuse, les filles jolies et la vue de leurs chatounes m’excitait. Je m’attardai longuement sur une brunette aux seins aussi petits que mignons et bien faits. Sur l’une des pages, on pouvait la voir en petite culotte transparente…