Histoire x

Histoire x

TATA JEANNE II

Étiquettes : Uncategorized No comments

Les jours qui suivirent, nous ne reparlâmes pas de ce moment intime que nous avions partagé. Notre relation était différente, mais nous faisions des efforts de part et d’autres pour ne pas éveiller le moindre soupçon chez mes parents. Pourtant, dès que j’en avais l’occasion, je lui jetais des petits regards chargés de sous-entendus. Je m’amusais de la voir rougir et quand j’en avais l’occasion, je laissais la porte de la salle de bain ouverte pour qu’elle puisse me surprendre dans le plus simple appareil. Elle faisait tout pour ne pas rester seule avec moi et, à mon plus grand regret, elle n’enlevait plus le haut pour ses séances de bronzage. Le soir, je me relevais pour l’espionner à travers la serrure de sa chambre et la voir se déshabiller. Nos deux chambres étaient au deuxième étage, je pouvais donc mater ma tante à loisir sans crainte d’être surpris par mes parents. Avant ce petit dérapage, je venais souvent le soir dans sa chambre pour des discussions interminables, mais depuis, la porte était fermée à clef. Un soir, alors que je m’étais posté comme d’habitude, elle commença à se déshabiller d’une manière plus lente et cette fois devant le miroir. Tout en retirant ses vêtements, elle laissait glisser ses doigts le long de ses courbes. Elle commença à se soupeser les seins puis sensuellement, du bout du majeur, elle dessinait des cercles autour de ses tétons. Je vis ensuite l’une de ses mains descendre vers son pubis et décrire le même cercle autour de son clitoris. Péniblement, je captais de légers gémissements qui étaient couverts par les miens car je ne voulus pour rien au monde louper une occasion de me masturber en même temps que ma chère Tante… Soudain, elle interrompit son doux ballet pour se diriger vers la commode dont elle retira, du premier tiroir, un magnifique gode qui me fit éjaculer dans mon slip sans aucun délai. Impatient de voir la suite, je ne débandai pas. Mais grande fut ma déception lorsque Jeanne se coucha avec son instrument de plaisir et éteignit la lumière. Je retournai donc dans ma chambre et il fallut encore deux autres éjaculations pour que je puisse trouver le sommeil. Le lendemain matin, au petit déjeuner, je continuai mes petits regards discrets qui aujourd’hui gênait encore davantage ma chère petite Tata.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens