SUR UN TERRAIN VAGUE

histoire Jeune posté le samedi 11 janvier 2014 par Joseph Hash

Ce jour-là, j’étais vraiment sorti avec la ferme intention de m’en prendre plein le cul. J’étais complètement en rut. Mes examens à la fac venaient de se terminer. Plus d’un mois à bosser comme un dingue, enfermé chez moi à potasser mes cours. Je m’étais contenté de quelques petites branlettes et de me bourrer le cul avec mon gode. Mais maintenant que j’avais réussi ma troisième année de médecine, il me fallait une queue, une belle bite pour me soulager. Une et même plusieurs. J’ai 23 ans, je suis châtain clair, pas très grand, seulement 1 mètre 70 pour 61 kilos mais très mignon. J’ai une gueule qui plaît et un joli petit cul, rond et ferme avec une queue de 17cm. Je ne suis pas très poilu, presque imberbe sur le torse et depuis quelques mois, j’ai pris l’habitude de me raser entre les fesses pour garder ma pastille brune bien lisse. Je viens d’une famille assez bourgeoise. Mon père est médecin, ma mère, sage-femme. Malgré l’éducation que j’ai reçue, je ne suis attiré que par des plans de baise très hard et même crade. Je ne vais pas jusqu’au truc scato mais j’aime, par exemple, qu’on me pisse dessus, qu’on se montre très cru avec moi. Je ne bande jamais autant que lorsque je sens que le mec qui est avec moi se laisse aller sans retenue. Pour en revenir à mon histoire, c’est sur la terrasse d’un des petits bars du port de l’Estaque, à Marseille, que j’ai rencontré Laurent et Kader. Ce bar est fréquenté par quelques homos des quartiers Nord. C’était en Mai, il faisait déjà très chaud. Je portais juste un tee-shirt blanc et un jean sans slip. C’est Laurent qui est venu me brancher, un beau mâle brun avec les bras couverts de plusieurs tatouages. Un mec, dans les 25 ans, une petit gueule de loubard mais bien foutu avec la peau mate et un débardeur qui laissait deviner un torse puissant et velu. Il a été direct avec moi, me proposant d’emblée une partie à trois. Puis, il a fait signe à Kader de venir nous rejoindre à ma table. Kader était plus mince que Laurent avec un corps aux muscles fins et déliés. Une belle gueule, lui aussi…