Histoire x

Histoire x

VILLA D’AZUR : LA DÉFLORAISON

Étiquettes : Uncategorized No comments

Il est cinq heures du matin. Une limousine attend, phares éteints, que les trois employés se présentent au rendez-vous. Le chauffeur regarde sa montre et soupire en apercevant la troisième silhouette se rajouter aux deux autres. Il met le contact et s’approche du groupe sans autre geste que celui de déverrouiller les portières. Les trois individus s’engouffrent à l’arrière et découvrent un intérieur spacieux, étincelant d’or incrusté et de lumières multicolores entourant un petit bar. Sur ce dernier est accroché une note. Manu, un chômeur de dix-huit ans issu d’une famille d’ouvriers, grand, très mince, cheveux bruns et corps basané, la décroche et la lit à voix haute à l’intention des deux autres : « Profitez des bonnes choses de la vie, buvez à volonté et prenez la journée pour vous faire dorloter. Je vous dis à ce soir. Votre hôte dévoué. » L’hôte les attend sur le porche d’une villa blanchâtre, sans adresse postale, de la Côte d’Azur. Le petit trio doit maintenant avancer dans un long couloir bien éclairé, guidé par l’hôte, un grand bellâtre au crane rasé. Il porte une toge blanche qui flotte dans l’air derrière lui et qui lui confère presque une aura mystique. Toute la matinée, ils ont droit à la totale : spa, manucure, pédicure, massages, alcool et canapés à volonté ainsi qu’une balade à cheval en après-midi puisque le temps le permet. Les trois garçons ont beau questionner le chauve quant à la nature de leur tâche mais celui-ci garde les lèvres closes tout au long de la journée Le soir arrive très vite. Les garçons sont priés de suivre l’hôte jusqu’à l’emplacement désiré. La pièce dans laquelle ils aboutissent est exempte de fenêtre, ce qui lui donne un caractère morne. Des chaises sont alignées au fond de la salle, comme si un auditoire allait y prendre place. Nathan, lui aussi âgé de dix-huit ans, blond et élancé, s’agite à la vue de cette pièce lugubre, voire déprimante, et insiste timidement auprès de l’hôte pour savoir de quoi il retourne exactement. Ce dernier lui répond avec une voix suave et taquine que les tâches seraient dévoilées au fur et à mesure de la soirée. Ce qui est un mensonge effronté, bien entendu. Ils sont tout trois affectés par l’alcool et se laissent bander les yeux avec docilité.

plan cul

Add your comment


Informations

Ce site est reservé à un public adulte et averti. Si vous avez moins de 18 ans, veuillez quitter ce site.


Plus de liens