MA VOISINE EST UNE GOUINE

histoire Lesbienne posté le dimanche 2 mars 2014 par Caroline

Qui l’aurait cru ? Une femme mariée, bien sous tous rapports, tout à fait comme il faut Très jolie mais qui semblait sans histoire. En fait, elle cachait très bien son jeu car Magali est une jolie petite garce qui prend beaucoup de plaisir à s’envoyer en l’air avec d’autres nanas. Tout ça, sans que son mari soit au courant. Et Magali aime les femmes d’une manière très spéciale. D’une manière perverse. Elle a tout simplement besoin de les dominer sur le plan cérébral pour prendre son pied avec elles. Cela faisait seulement quelques semaines que j’avais emménagé dans cette petite résidence agréable, à deux pas de la faculté où j’étais inscrite. Magali et son mari habitaient au second, moi au troisième dans un petit studio. Nous nous croisions de temps en temps dans les escaliers et déjà Je ne sais pas si c’est ça l’intuition féminine, mais il y a des choses qu’on ressent très bien. Quelques regards échangés suffisent parfois bien plus que de longs discours. Je n’avais encore jamais essayé l’amour entre filles mais je m’étais souvent dit que si l’occasion se présentait, je ne la laisserai pas passer. Et puis là. Magali me plaisait beaucoup. Je la trouvais super excitante. Très bandante, dirait un mec. La trentaine, blonde, joli paire de seins, beau cul, mignonne de visage, et un regard super polisson. Au fil des semaines, je commençai à sentir que ma jolie voisine s’intéressait sérieusement à moi. De mon côté, je fantasmais de plus en plus sur une histoire avec elle même si j’avais un copain que je retrouvais tous les week-ends. Aussi, je fis tout pour lui faire comprendre que je serais partante, au cas où En même temps, j’étais assez inquiète car ce serait une expérience totalement nouvelle pour moi et cette idée de jouir dans l’homosexualité me faisait un peu peur. Ces hésitations fondirent complètement le jour où Magali me manifesta ses désirs d’une manière très directe. En fait, elle ne me laissa pas le choix. Elle passa me voir pour un problème à régler avec notre syndic. Je lui proposai un café et j’étais très émue en me retrouvant seule face à elle. D’autant plus que je la trouvais encore plus jolie que d’habitude…